Rue du Château 80140 Le Plouy
03 22 28 52 15
mairie.vismes@orange.fr

Domaine Le Plouy

Un domaine situé entre terre et mer

Rattaché à l’un des 5 hameaux qui bordent la commune de Vismes en Picardie dans les Hauts-de-France, le Domaine Le Plouy s’étend sur un espace naturel arboré de 6 hectares.

Idéalement situé aux portes de la baie de Somme, entre terre et mer, entre la Picardie et la Normandie, le domaine bénéficie d’un accès rapide aux autoroutes A28 et A29 qui permettent de rejoindre Rouen, la capitale normande et Amiens, la capitale picarde, en moins d’une heure.
A mi-chemin entre la côte Picarde et la côte d’Albâtre, vous comprendrez pourquoi les romains qui y avaient établi un camp avec oppidum, nommèrent la rivière puis la commune, « Via Maris », qui signifie « route de la mer ».

Des salles de réception et des gîtes

Le domaine Le Plouy et la mairie de Vismes s’apprêtent aujourd’hui à accueillir les visiteurs envieux de partager ou de découvrir ce cadre exceptionnel et ses environs. 

Le domaine proposera dès début 2021 la location de 3 salles :
– Une grande salle de réception de 675 m2.
– Une salle de vin d’honneur de 100 m2.
– Une petite salle de réception de 85 m2.

Ces 3 salles sont conçues pour les réceptions privées telles que les mariages, baptêmes, communions, anniversaires ou pour les réceptions professionnelles telles que les assemblées générales, les séminaires d’entreprise, les expositions ou les manifestations culturelles.

Le domaine proposera aussi à partir de mars 2021 la location d’hébergements en gîtes pour les séjours touristiques ou professionnels à partir de 40€ la nuitée.

3 formules de gîtes seront proposées aux visiteurs :
– Le gîte pour 10 personnes
– Le gîte de groupe
– Les hébergements en gîte de plain-pied

Au cœur d'un village chargé d'histoire

Le village de Vismes s’étend sur un versant de la vallée de la Vimeuse. Il regroupe 5 hameaux autour d’un village principal, lui-même divisé en 2 noms, Vismes-au-Val et Vismes-au-Mont. 

Animée par une histoire retentissante au fil des siècles, la commune de Vismes recèle des vestiges et des trésors du patrimoine français comme son château à mottes ou encore son église de la Nativité de la Sainte Vierge.

L'histoire d'un château à motte

Le château à motte de Vismes fut construit en 1066 par Théobald Fretel de Vismes. Le principe de la motte féodale visait à surélever une motte naturelle en l’entourant d’un fossé.
La terre extraite du fossé servait à remblayer la motte, qui pouvait atteindre 20 mètres de large et à la base de laquelle on édifiait une palissade en bois pour la défense du village.

A l’époque, on délimitait une surface d’environ 6 hectares pour accueillir les villageois et leurs animaux afin de les protéger d’éventuels dangers extérieurs.

Le seigneur de Vismes occupait le donjon de bois de 2 étages bâti sur la motte avec ses hommes pour observer les alentours et voir approcher l’ennemi.

La seigneurie de Vismes-au-Mont citée à partir du XIVe siècle possédait un château à deux mottes, auprès desquelles furent inhumés des gentilshommes picards tués à la bataille de Crécy. Vismes fut érigé en baronnie en 1320. Le château fut détruit en 1372 par Jean de Gand (1340-1399), comte de Lancastre.
Le village avait une charte communale au Moyen Âge. La seigneurie passa des De Vismes aux Cayeux au XIVe siècle, puis aux De Monchy en 1436. Finalement, le fief est racheté par Paul Le Blond du Plouy, après la mort d’André de Monchy en 1785.
Après la Révolution, Vismes absorbe les hameaux du Plouy, Morival, Vimemont et autres hameaux alentours.

Aujourd’hui, la motte féodale est une grande prairie vallonnée.

Une église classée de style gothique flamboyant

L’église de la Nativité de la Sainte Vierge à Vismes-au-Val a été construite entre le XIIIe et le XVe siècle. Elle est classée monument historique par l’arrêté du 7 février 1920. Endommagée par les combats de la Bataille de France de 1940, l’église a été restaurée après 1945.

De style gothique flamboyant, la nef et le clocher-porche datent du XIIIe siècle, les collatéraux et le chœur du XVe siècle.

L’église possède des fonts baptismaux du XVe siècle composés d’une cuve octogonale en plomb décorée d’arcatures. Cette cuve repose sur une table de pierre soutenue par des colonnettes garnies de chapiteaux à crochets du XIIIe siècle.

Le maître-autel du XVIIe siècle sur lequel a été sculptée une mise au tombeau, est orné de colonnes torses sculptées. Un autel latéral est orné d’un retable et d’un tableau des XVIIe et XVIIIe siècles.

L’édifice abrite aussi :
– Une statue de Saint Nicolas du XVIe siècle 
– Une statue de la Vierge à l’Enfant du XVIIe siècle 
– Une plaque commémorative sur cuivre de 1661 
Trois Christ 
– Un banc du XVIIIe siècle
– Une bannière du XIXe siècle